Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Des seaux de jus de vie

Mis à jour : janv. 8

À paraître le 21 janvier :

CÉCILE DELALANDRE, LA BEZOTE, suivi de RESTE LA FORÊT

Préface de LIONEL-ÉDOUARD MARTIN

Je suis née dans une fleur de pommier qui n’avait rien d’un chou, à part peut-être une feuille, de celles qu’on jette après l’avoir effleurée du bout de sa lignée. Croquée à la craie de ce pays de Caux friable comme un torchis, je fus élevée au grain par un père bouilleur de cru, ma mère s’étant tirée dès mes six mois de vie avec un rémouleur de passage. Mon enfance baigna dans ce trou normand aussi profond qu’un puits. J’y tirais chaque jour des seaux de jus de vie et c’était bien. J’avais tout un verger pour compagnons de jeux. Chaque arbre était un frère, chaque branche une sœur, et l’on se chahutait en se frottant l’écorce. Lola, une belle truie grasse et potelée dont j’avais fait ma confidente venait parfois râper sa couenne à nos éclats de rire. Je passais le reste de mon temps d'enfant affalée entre meules de foins et marc de pomme, et dévorais en solitaire Maupassant, Flaubert et Leblanc. Je grandis heureuse et insouciante. Tous les jours, je buvais du cidre et j’aimais bien aussi.

(Extrait de La Bézote)


9791092622492, collection Vert nuit, 152 pages, 18 €, distribution Sodis


(photo : jardin de la maison natale de l'auteure)



41 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook

©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com