Rechercher
  • Le Bateau Ivre

À paraître le 3 octobre : Étienne Day, La Renverse


C'est ainsi qu'à 12h30 pétante, il franchit le seuil du Port de Hérel, dont la porte était abaissée depuis longtemps, et mit le cap au ouest-sud-ouest, soit précisément entre la tourelle du Loup et la jetée Ouest, de manière à se trouver bout au vent pour hisser l'immense grand-voile entièrement lattée. Grâce aux chariots de lattes qu'il avait conseillé à son client, ce fut un jeu d'enfant de l'envoyer entre les lazy-jacks. Après quoi, il abattit sur tribord et cala le pilote au 286, avant de dérouler le génois, de le border approximativement puis d'arrêter le moteur diesel avec la tirette. Le voilier s'inclina doucement, se calant aussitôt sur son bouchain et prit de la vitesse. Comme la grand-voile plissait légèrement le long de son guindant, Nick reprit de la drisse et borda d'avantage les deux voiles, provoquant ainsi l'accélération désirée. La mer était belle, le temps peu nuageux avec de belles éclaircies et le bateau, son bébé, marchait du feu de Dieu. Le marin savoura cet instant, où, le bateau parfaitement réglé, il n'y a plus rien d'autre à faire qu'à se laisser porter jusqu'à Chausey, ou bien encore jusqu'à la côte sud de l'Angleterre, et pourquoi pas jusqu'aux Amériques !

9791092622669, collection Vert nuit, 264 pages, 20 €, distribution Sodis


(Pogo 30, architecte Pierre Rolland, 2013)


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout