Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Cécile Delalandre, Marie-Louise (et autres chansons)

Dernière mise à jour : 1 juin


Qu'importe où il chemine.

Son pas arpente mes voies,

Gravit toutes mes collines,

Enjambe mes détroits.

Il est mon féminin,

Ma caresse éternelle

Sur mon corps masculin

Et mes rives femelles.


Qu'importe où il aime,

Son âme c'est mon sang.

Elle embaume tous mes lemmes

Que je tisse en l'aimant.

Il est mon frère de rimes,

Mon sculpteur de mots,

Mon doux Phébus intime,

Mon azur mon credo.


Qu'importe où il s'endort

Il souffle sur ma peau

Et sous mon sycomore

Apaise mes tempos.

Ses rêves dans ma chair

Labourent tous les plaisirs

Ouvre ma boutonnière

Qui perle à défaillir.


Qu'importe qu'il m'oublie

Sur d'autres terres d'amour.

Il est mon paradis

Au ciel de tous mes jours.

C'est lui que j'attendais

Lui que j'aime à folir

Mon ange à tout jamais

Mon aile de désir.


Never mind. Il est là.

À jamais.

Mise en musique par Bertrand Lacy


Collection Ocre mer, 104 pages, 16 €

9791092622454, distribution Sodis

35 vues0 commentaire