Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Jacques Audiberti, Le Globe dans la main


Un des meilleurs livres, au trois quart inédit, publié par Le Bateau Ivre et pourtant le moins vendu. Dans les années de ma jeunesse, où le théâtre triomphait, Audiberti apparaissait, au côté de Beckett et de Ionesco, comme l'un des trois dramaturges majeurs de l'après-guerre. Luxuriance, austérité et dérision, trois expressions possibles d'un théâtre de l'absurde, qui surgissait alors du chaos. Le Mal court, vu lors de sa création – et récemment repris par la Compagnie Ici et Maintenant, après tant d'années de silence –, demeure sans aucun doute mon souvenir théâtral le plus fort. J'y fus frappé de plein fouet et emporté comme un fétus de paille par le flot tumultueux d'une langue charriant les mots comme un torrent arrache à la montagne ses pierres et ses herbages, en une une longue plaie ouverte, grouillante et grondante. Beckett a survécu aux années d'abondance, plus présent que jamais, quand disparaissent tous les repères et s'effondre notre civilisation. Ionesco s'estompe lentement. Plus personne ne connaît même le nom d'Audiberti. Alors lisez ce livre, qui ne ressemble à aucun autre, comme nous aimons en publier.


9791092622072, Collection Amarante, 232 pages, 18 €

17 vues
 
  • Facebook

©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com