Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Le zig

LIONEL-ÉDOUARD MARTIN, ROXANE (roman)


Collection Vert nuit, 224 pages, 20 €, distribution Sodis

9791092622546, distribution Sodis


Le zig, on ne sait de lui que ce qu’il en raconte et c’est pas grand-chose, une grosse poignée de phrases, mais il a ce projet – mettons foutraque – qui lui tient à cœur, un peu comme les collectionneurs et leurs marottes. Et il n’a pas nos âges, moitié moins quasiment : nous, qu’est-ce qu’on peut bien encore attendre, à part l’ultime métro, Godot, Madeleine ? Belle lurette que les lilas sont fanés, que les carottes sont cuites, on a fait nos vies – pas trop mal d’ailleurs –, l’objectif maintenant c’est d’en terminer d’une manière proprette, sans cervelle ni boyaux sur les murs, un bon trou pour nous mettre, on verra bien s’il y a des anges ou des taupes six pieds sous terre. Mais lui, la grosse trentaine, toutes ses dents sauf mettons celles de sagesse, du rêve plein les mirettes, pas désagréable à fréquenter, bon fils, bon époux, bon père sans doute, peut-être un peu timide : ça vaut-il bien la peine de vandaliser ses châteaux en Espagne ?, vas-y que je te fracasse la porte, que je t’arrache les tentures, que je te brise les miroirs, que je me vautre dans son lit, que je te pisse dans son pot de chambre : sans bonnet phrygien ni cocarde, juste pour dire « je casse », « je marque mon territoire » au motif que le seigneur et maître est parigot, qu’il n’a pas comme nous le Laguiole en poche ni du patois plein la bouche ?


(Illustration : Félix Vallotton)

24 vues0 commentaire