©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com

 
Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Murmure de Chœurs

Vient de paraître :

CÉCILE DELALANDRE, LA BEZOTE, suivi de RESTE LA FORÊT

Préface de LIONEL-ÉDOUARD MARTIN


Si l’imprégnation musicale est patente, cet autre constat ne l’est pas moins : Cécile Delalandre n’écrit pas seule mais bien entourée. Ses textes sont des palimpsestes dont émerge assez souvent le sous-texte sous forme d’un clin d’œil de connivence fait au lecteur. [...]


[S]i l’écho n’est pas directement noté, il résonne fortement dans les méninges, créant une manière d’intertextualité implicite où le lecteur, nécessairement, s’implique, développant à l’entour ses propres réminiscences. Rien n’est moins purement linéaire qu’une phrase de Cécile Delalandre : de part et d’autre de la route, il y a, s’ouvrant, de ces perspectives qui creusent un chemin de mémoire, qui font d’un paragraphe le bassin d’un fleuve avec ses affluents [...]


[D]ans La Bézote et Reste la forêt comme dans les autres écrits de Cécile Delalandre, les deux textes du palimpseste ont cette particularité qu’ils forment un seul corps, qu’ils résonnent en cohérence, donnant une épaisseur harmonique, un « murmure de Chœurs », au texte de surface. Le lecteur lent, qui sait prendre son temps et les lanternes pour des lanternes, flâne parmi cette relative complexité que sa curiosité débusque : celle d’une écriture nourrie – comme toute écriture digne de ce nom –, de lectures, et non des moindres.


Lionel-Édouard Martin, Préface


9791092622492, collection Vert nuit, 152 pages, 18 €, distribution Sodis


(Au pays de Maupassant, Flaubert et Leblanc : Le Trait, son village natal, qui surplombe La Seine)

22 vues