Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Papa, Maman, Roxane

LIONEL-ÉDOUARD MARTIN, ROXANE (roman)


Collection Vert nuit, 224 pages, 20 €, distribution Sodis

9791092622546, distribution Sodis


Une route, c’est comme une colonne vertébrale, les côtes de part et d’autre.

Il doit y avoir à droite, à gauche, des existences cachées dans des maisons, des gosses qui courent, des chiens, la jeune patronne qui fait la soupe avec les poireaux, les pommes de terre de leur récolte, un vrai bonheur frugal, ça doit sentir la pomme, le type arpente sa terre, respire, rentre, les chiens le reniflent, sa femme lui sourit, la fillette leste qui lui saute au cou, il la soulève, la grimpe sur ses épaules, hennit – je hennis, tu hennis, elle hennit, tous les trois nous hennissons, papa, maman, Roxane…

[...]

« Papa rentre seulement demain, comme il pleut très fort sur la route il a préféré s’arrêter pour la nuit, parce que c’est un papa prudent qui ne veut pas prendre de risques inutiles.

Il dort dans la voiture ?

Mais non, grande sotte, à l’hôtel.

Je suis pas sotte, d’abord.

Tu n’es pas grande non plus, “grande sotte”, tu sais bien que c’est pour rire. Maintenant, dodo, j’éteins la lumière.

Mais tu laisses la veilleuse, hein ?

Comme d’habitude, non ? Bonne nuit, ma Roxane, fais de beaux rêves.

Bonne nuit, maman. »,

avec cette façon qu’elle a, Rox, de traîner sur les syllabes quand elle dit « Bonne nuit maman », « Bonne nuit papa », de bien les séparer les unes des autres, la voix mécanique qui monte puis qui descend sur la dernière. Facile d’imaginer parce que ça coule de source : c’est, tout ça, réglé comme du papier à musique, c’est fait de petits rituels et quand on sera là-bas, des petits rituels, on s’en créera plein de nouveaux.


(Illustration : Félix Vallotton)

37 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook

©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com