Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Presto con fuoco

À paraître le 21 janvier :

CÉCILE DELALANDRE, LA BEZOTE, suivi de RESTE LA FORÊT

PRÉFACE DE LIONEL-ÉDOUARD MARTIN


Le verbe, pour sûr ! chez Cécile Delalandre, et chargé d’une substance sans doute moins volontairement sensée que sonore et créatrice [...] : comme si les sonorités, par leurs échos, créaient le sens [...]


Écrivant cela, j’ai bien conscience de ne révéler aucun mystère : la référence à la musique est constante, obstinée, dans La Bézote, et aux musiques, d’ailleurs, plus qu’à la musique, tant il est clair que Cécile Delalandre développe son propos en connaissance de cause et en connaisseuse [...]

Il faudrait être aveugle (et sourd…) pour ne pas voir (ni, surtout, entendre), dans ces passages autre chose que le claironnement quelque peu facétieux d’une méthode d’écriture : il s’agit d’écrire en musique et en musicienne, en reportant sur l’écriture, en l’occurrence narrative, les principes de l’écriture musicale, et plus précisément la récurrence des sons et les jeux sur les rythmes ; cela au niveau de la phrase comme à celui, plus ample, de la narration : on pourrait parler de mouvements dans La Bézote, entre l’adagio du début, l’andante du milieu et le presto con fuoco de l’ « orgiaque festin » sur lequel demeure ouvert le texte.


Lionel-Édouard Martin, Préface


9791092622492, collection Vert nuit, 152 pages, 18 €, distribution Sodis


(illustration : Dominique Hoffer)

14 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook

©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com