Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Sortie du cri de mes fées folles

Mis à jour : mai 16

À paraître le 15 mai


Marie-Laure DE MUYNCK-KATAN et Andreea GASCHARD,

À CORPS ET DÉSACCORDS

Fantaisie poétique à quatre mains

collection Ocre mer, 72 pages, 10 €

9791092622584, distribution Sodis


D’un seul point d’arc-en-ciel

Sortie du cri de mes fées folles

Tu as disparu

Comme par magie… comme par amour… comme par folie… comme par désamour…

...

Des feuilles bizarres

Tournent autour de ma mémoire

Une étoile sanglante

Se cache derrière ton ciel


Magie blanche… magie noire


Je peins les murs de tes histoires avec du gris

Je cache mes feuilles, mes murs, mes toiles

Je te réserve mes désespoirs en forme d’étoile

...

Et mes doigts te gardent sur le souvenir de mes cils brûlants

...

J’imaginerai ton corps se transformer en souvenir de mon âme…

Et j’utiliserai tes cheveux comme encens de mes drames…

...

Et… je te supplierai alors… dans un dernier sursaut…


Mords encore une fois

Les rêves de mes nuits

Pour que je perde la foi

En ton sourire de pluie


Griffe encore une fois

La musique de ma peau

Pour que je perde la foi

En ton regard et tes mots


Attache encore une fois

Le souvenir de mon désir

Pour que je perde

À tout jamais

La foi

En ton pouvoir

D’élixir


Offre-moi un dernier tour de magie…


Reviens dans mes rêves

Pour hanter ma musique

Toi, ombre de mes fées

Toi, épouse de mes nuits

Reviens juste une fois

Pour finir cette chanson

Pour nourrir tes envies


Désormais…


Seule au milieu de tes mots

Je hisse les voiles de tes bateaux

Seule au milieu de ton néant

J’arrache tes yeux couleur argent


(Rodin)

10 vues0 commentaire