Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Un soir de cendre

À paraître le 10 octobre

JEAN-MICHEL DEVÉSA, SCÈNES DE LA GUERRE SOCIALE

Collection Amarante, 152 pages, 18 €

9791092622539, distribution Sodis



Le moral comme un soir de cendre : taillés ou pas dans une autre étoffe, ils ont toujours des cœurs d’artichaut les camarades et les yeux embués de larmes. On a beau proclamer maîtriser ses émotions, on se laisse en dépit de toutes les précautions prendre par la fraternité soudainement agissante d’hommes et de femmes qui auparavant étaient de parfaits inconnus les mines riantes de nos compagnes de lutte les chants entonnés à pleins poumons et le pain et le vin de l’amitié, si bien que lorsque sonne le glas des espérances on en est malade à en crever. Pas la peine d’essayer de donner le change, le printemps levé il y a six mois s’est abîmé en mai. Pour l’heure il est trop tôt pour qu’il songe que ce qui a été un jour semé pourra plus tard germer et croître, et que désormais il est un peu moins insensé de guetter dans nos ciels le retour des lucioles, ces vérités de charbonnier ne le consoleront pas : il a juste envie de chialer au milieu des siens, et de crier sans y croire, parce que pour lui c’est probablement fichu, il n’empêche qu’en noir et rouge on a toujours raison de se battre car, même dans les défaites et les impasses, de cet élan et de cette joie de vivre il reste toujours quelque chose, et pas seulement dans les mémoires, quand nous ne serons plus il vous suffira d’ouvrir nos mouchoirs de les humer et de les porter à vos joues et fronts pour apprendre que c’est en noir et rouge, c’est-à-dire en noir d’espoir, que nos rêves sont les mieux trempés, voilà ce qu’il vous gueule et braille, ce soir, la voix écornée par les sanglots.

25 vues
 

Formulaire d'abonnement

  • Facebook

©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com