©2019 by Editions Le Bateau Ivre. Proudly created with Wix.com

 
Rechercher
  • Le Bateau Ivre

Yannick Kujawa, Haak


Oui rester là contre elle, tout contre, chercher au plus profond de son cou, de sa peau, son odeur à elle, qui lui serait propre, m’engouffrer dedans comme on plonge dans la chair chaude et souple et tendre, et magnifique, enfin si elle voulait bien. La trouver elle sous le corps qui encore et vite claque les grilles contre les plaques de sucre, qui en fait de jolis morceaux, de ces morceaux qui après les avoir trempés dans le café passent les lèvres, et qu’on croque, qu’on laisse finir de fondre entre le palais et la langue juste avant de sortir de la baraque du camp et de sauter sur son vélo direction l’usine. Est-ce que tu veux bien ? La respirer encore et encore, dans sa lumière fleurie, la trouver elle, si elle laissait faire serait possible de me retrouver moi, qui sait ? Elle aussi serait désarmée, elle aussi se sentirait perdue, ne saurait plus quoi faire de ses bras, de ses épaules, le soir, chez elle, après une journée de gestes répétés, après les tâches chronométrées. Trop souvent elle serait restée là, au beau milieu de la salle-à-manger, les mains croisées sur son ventre, dis que tu veux bien, de mes mains sur ta taille, elles glisseraient jusqu’à ta cambrure, j’enfouirais ma tête dans ta chevelure, on partagerait nos solitudes, qu’elles se caressent, qu’elles se fondent l’une dans l’autre je le veux, Wanda.


9791092622386, Collection Vert nuit, 168 pages, 18 €, distribution Sodis

(Armand Rassenfosse)

30 vues